31 In Humeurs/ Humeurs

Le jour où j’ai été radiée des listes électorales

Main tendant une carte d'électeur français sur un fond de forêt sous un ciel bleu

On est mi-mars. Ma mère et ma sœur viennent de recevoir leur nouvelle carte électorale. Moi rien. Je ne m’inquiète pas outre mesure. Une semaine passe, je me décide à appeler ma mairie.

« – Bonjour, Aurore Lxxxxx j’aurais aimé savoir si je suis bien inscrite sur les listes électorales ?

– Heu… Non, Mademoiselle, vous avez été radiée de nos listes à la demande de l’INSEE ! »

J’ai réalisé à quel point le mot radié était violent ce jour-là. Ai-je commis un meurtre ? Suis-je atteinte d’une maladie mentale qui m’empêche de voter ? J’ai bien eu un doute, mais non. Je suis juste coupable d’avoir voulu absolument voter cette année.

À l’époque, je pensais être sur Paris au moment des élections. J’ai donc décidé de changer de ville pour les listes électorales de Clichy où j’habitais en octobre. Mais si vous avez lu mon article sur ma relation à Paris, vous savez que je suis finalement redescendu dans le sud de la France. J’ai donc à nouveau rempli une demande de changement de liste électorale sur le site du service-public comme la première fois fin décembre cette fois. La date ultime était le 31 décembre. Le 31 décembre, j’ai d’ailleurs dû appeler en précipitation ma mère pour avoir un justificatif de domicile avant 13h, car sinon, c’était mort. Elle me l’envoie, la dame me dit que c’est OK, génial, je vais pouvoir voter !

C’est exactement cette même dame qui me dira 3 mois plus tard que « bas non, vous avez été radiée mademoiselle… » C’était le 17 mars. Ce jour-là, j’ai passé des heures avec les personnes de la mairie pour leur expliquer que l’INSEE n’avait pas pris en compte mon second changement.  Ce ne fut pas simple, bien sûr, ils voulaient absolument que j’aie fait une erreur : « Mais non, mademoiselle, vous avez dû faire une demande de changement d’adresse pas de liste électorale » « heu… mes parents n’ont pas bougé en 7 ans ici et en faisant la demande, j’ai redemandé la même adresse que vous aviez déjà … » « Vous ne pouvez pas faire procuration, vous déplacez… » « Non, je ne peux pas et je ne peux pas payer 400 euros de billets de train pour voter 4 fois ».

Je ne portais déjà pas dans mon cœur l’administration française, cette aventure m’en a carrément dégoutté. Heureusement, les lois sont bien faites et internet existe. J’ai découvert qu’il était bien possible de faire recours pour ce type d’erreur.

C’est la loi L34 du code électorale qui allait me sauver :

Le juge du tribunal d’instance, directement saisi, a compétence pour statuer jusqu’au jour du scrutin sur les réclamations des personnes qui prétendent avoir été omises sur les listes électorales par suite d’une erreur purement matérielle ou avoir été radiées de ces listes sans observation des formalités prescrites par les articles L. 23 et L. 25.

Source LégiFrance

Après leur avoir envoyé toutes les preuves en ma possession, ma mairie a finalement concédé qu’il y avait bien eu erreur et a accepté de monter avec moi un dossier pour erreur matérielle et le porter au tribunal d’instance. Hier, le 19 avril, j’ai finalement reçu l’avis du juge, le Graal avec cette fameuse phrase :

« PAR CES MOTIFS,

Le tribunal,

[…]

Ordonne l’inscription de LXXXX Aurore sur les listes électorales de la MAIRIE DE XXXX »

JE VAIS POUVOIR VOTER !

Cette histoire m’a fait doucement sourire, vous savez. Elle m’a fait sourire, car je l’ai pris comme un test de la vie. Depuis toute petite, ma fibre démocratique est extrêmement forte. Les droits de l’homme, les Lumières m’ont toujours touchée, le passage de Jean-Marie LePen en 2002 m’a traumatisée. Petite, je voulais absolument accompagner mes parents votés, et même encore mieux dépouiller ! J’ai toujours eu ce sentiment fort que voter était un droit fragile qu’il fallait chérir.

Dans ma vie, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de faire recours au tribunal (vive les agences immobilières et leurs « frais de gestion » abusifs…), mais je ne l’ai jamais fait, pour quelques euros, ça ne fallait pas le coup. Cette fois, je savais que j’irai jusqu’au bout, car le droit vote n’a pas de prix lui, justement. Des millions de personnes dans le monde n’y ont pas le droit à cause du régime politique de leur pays, moi à cause d’une erreur de l’administration. Alors je ne pouvais pas laisser passer ça. C’est souvent quand on perd quelque chose qu’on se rend compte qu’il s’agit d’un bien précieux.

Je n’ai pas été une citoyenne exemplaire. Depuis les dernières élections présidentielles, j’ai voté « quand je pouvais » soit peut-être une fois sur 2. J’ai donc pris aussi cette mésaventure comme un bon coup de bâton voulant me dire rappelle toi la petite fille que tu étais. Et ce n’est pas facile, de garder foi en la politique quand on voit les actualités des dernières semaines. Mais je garde espoir en la démocratie, et donc une chose est sûr, j’irai voter ce dimanche !

Et toi, dis-moi, est-ce que tu aurais fait toutes ces démarches pour pouvoir aller voter ? Tu avais déjà entendu une histoire similaire ?


Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, Instagram et Hellocoton !

Sur le même thème

31 Laisser un commentaire

  • Reply
    Comme on est
    20 avril 2017 at 22 h 00 min

    Coucou !
    En lisant ton titre je me suis dit horrible la pauvre, comment elle s’en est sortie ! Finalement je suis trop contente pour toi de voir que tu vas pouvoir voter ! Je ne pensais pas qu’une loi existait pour te permettre de contourner leur erreur. C’est rare que les administrations reconnaissent leurs erreurs !
    Grace à toi j’ai appris plein de truc !

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 11 min

      Merci ton commentaire, j’ai hésité à écrire l’article et puis je me suis dis que ça pourrait toujours servir à des personnes !

  • Reply
    Serena
    20 avril 2017 at 23 h 56 min

    Hello la belle,
    Ohlala quelle histoire, heureusement que ça se termine bien !
    Gros bisous à toi 🙂

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 14 min

      Oui, heureusement et que de suspens avec une réponse seulement cette semaine. Et je n’ai pas encore ma carte d’électeur (sur la photo c’est mon ancienne), je suis sensée la récupérer demain à mon bureau de vote !

  • Reply
    Laura de BBxMarmotte
    21 avril 2017 at 0 h 34 min

    Wahou, heureusement que ça s’est arrangé ! Tu me fais flipper maintenant car je me suis moi aussi inscrite à l’arrache le 31 Décembre sur la liste des français établis hors de France haha ^^ J’espère ne pas avoir de mauvaises surprises ce week-end.. ^^

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 16 min

      Tu as reçue une nouvelle carte d’électeur ou ils n’en font pas à l’étranger ? Je croise les doigts pour toi en tout cas !

      • Reply
        Laura de BBxMarmotte
        22 avril 2017 at 17 h 58 min

        Non à l’étranger on en a pas ^^ On a une carte pour les français établis hors de France seulement. Normalement c’est bon, j’ai reçu les mails disant que je pouvais voter mais bon, sait-on jamais.. ^^

        • Reply
          Aurore
          23 avril 2017 at 13 h 36 min

          J’espère que tu n’auras pas trop de queue ! Si j’ai bien compris, les bureaux de vote à l’étranger sont bien plus rares quand France et victime de leur succès ! ^^

  • Reply
    Aurore
    21 avril 2017 at 10 h 22 min

    Ça c’est de l’obstination mais tu as raison !
    J’ai été radiée suite aux élections de 2012 car j’habitais Paris et que mes parents ont voté pour moi, avec une procuration dûment homologuée au comissariat de mon lieu de travail.
    Je me suis inscrite de nouveau en octobre dernier, parce que même si c’est peut être un bulletin blanc que je glisserai dans l’urne, j’aurai au moins fait l’effort !

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 17 min

      Ma mère m’a dit la même chose ! L’important est de voter peu importe ce qu’on glisse dans l’urne ensuite !

  • Reply
    Laura HANTZ
    21 avril 2017 at 11 h 37 min

    Tu as eu totalement raison, l’administration française est en effet très mal faite et mal organisée !
    Cette année, je vais voter, mais dans mon ancienne ville, car le changement n’a pas été fait non plus !
    Heureusement, ce n’est qu’à 20km, mais quand même !

    Belle journée à toi,

    Laura – Bambins, Beauté et Futilité

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 23 min

      J’ai dû aussi attendre 6 mois mes APL car la CAF de Marseille n’avait toujours pas envoyé mon dossier à la CAF des Hauts-de-Seine ! J’ai vraiment eu ma dose cette année… Ce qui m’insupporte c’est surtout le côté « on peut rien faire c’est la procédure ». Genre pour voter, ils pouvaient pas appeler l’INSEE ou mon ancienne mairie pour rectifier non c’était absolument le tribunal ou rien…

  • Reply
    Melgane
    21 avril 2017 at 12 h 11 min

    Je pense que si ça m’étais arrivée j’aurais essayé de faire comme toi ! Je trouve ça important de voter, même si c’est « pour le moins pire »… parce que si on ne vote même pas pour le moins pire ben… le pire risque de passer. C’est comme… j’entendais un reportage il y a quelques mois, peut-être un an max, où le gars disait qu’il allait voter FN pour montrer aux politiques qu’il en avait marre, sur le mode « ils veulent pas qu’on vote FN ? Ben je vais voter, je vais leur faire peur, je vais leur montrer que j’en ai marre d’eux » et il comptait sur les autres électeurs pour rattraper sa connerie… Je crois que… en France on a la chance d’avoir le droit de voter, mais on ne sait pas voter. Entre ceux qui votent « contre » sans se préoccuper des programmes et ceux qui votent FN en pensant que les autres électeurs vont contrebalancer… On ne sait pas voter.

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 26 min

      Le problème aussi c’est que la plupart des programmes politiques sont en faite des programmes économiques et très peu de personnes ont vraiment appris l’économie à l’école. Je trouve ça absolument pas normal. J’ai dû attendre d’être en prépa éco pour vraiment comprendre ce qu’on entendait par finance, capitaliste, chômage, dette…

  • Reply
    My Sparkle Expression
    21 avril 2017 at 13 h 21 min

    Je n’ai encore jamais voté, j’ai toujours fait par procuration, mais cette année je suis enfin chez moi pour le faire de moi-même, je pense que j’aurais fait le même combat que toi pour faire entendre ma voix !
    Ce que je ne comprend pas, c’est ce qui sont bien inscrit mais ne veulent pas prendre la peine de se déplacer pour aller voter… et j’en connais plus d’un dans mon entourage !

    Merci pour ton article en tout cas !

    A très vite,
    Margaux de My Sparkle Expression
    https://mysparkleexpression.wordpress.com/

    • Reply
      Melgane
      21 avril 2017 at 14 h 12 min

      Je pense que certains abstentionnistes ne se sentent pas la fibre politique, ne comprennent pas, ne s’intéressent pas. Pas qu’ils veulent pas, c’est juste qu’ils s’en fichent comme on pourrait se foutre de la zoologie, par exemple. D’autres sont désillusionnés… Je crois qu’il faut essayer de comprendre les abstentionnistes pour comprendre ce qui ne va pas à l’échelle plus globale. Parce qu’au final on se rend compte que les gens veulent la parole. Par exemple peu de jeunes votent, mais les lycéens veulent à majorité le vote à 16 ans : ça dit bien qu’ils veulent dire, se faire entendre, alors même que, pour un micro-trottoir pour une émission de radio dont je m’occupe, les jeunes que nous avons interrogés ont dit à majorité qu’ils avaient l’impression de n’être ni écouté ni entendu et que voter servait à rien parce que c’était pas une voix qui allait changer quelque chose. Alors qu’ils veulent le vote à 16 ans. Il y a quelque chose de paradoxal qu’il est extrêmement intéressant de regarder je trouve.

      • Reply
        Aurore
        22 avril 2017 at 12 h 41 min

        C’est en effet très intéressant. Merci pour ton commentaire Melgane. Je pense aussi que le vote est quelque chose de très personnel. J’ai un peu du mal avec les généralités du type « Les jeunes », « Les vieux », car les personnes ont souvent une réponse très différente. Rien que dans les personnes qui votent pour le même candidat, leurs raisons sont souvent très variées !

        Je te rejoins tout à fait quand tu dis que les abstentionnistes aide à comprendre ce qui ne va pas à l’échelle plus globale. Malheureusement, je trouve que les politiques en prennent trop peu compte. Il y a un vrai désir de changement et de renouvellement chez beaucoup de personnes je pense qui n’ai pas du tout refléter dans les candidats !

        • Reply
          Melgane
          22 avril 2017 at 12 h 54 min

          Oui, évidemment, c’est difficile de dire « les jeunes » (j’en avais d’ailleurs même fait un article, « les jeunes, tête de Turc » ^^’). Mais le fait être que l’abstention dans la catégorie 18-25 est très élevée, aussi parce que les jeunes cumulent les facteurs qui font une grande abstention (chômage, pas de famille, pas de diplôme, en gros mauvaise insertion dans la société, et ils commencent à voter souvent au premier enfant ou au premier travail, une fois inséré véritablement). On ne peut évidemment pas généraliser (par exemple je n’ai pas d’enfant, pas de diplôme, pas de travail, mais je vote) mais on peut quand même constater de grandes dynamiques.

          • Aurore
            22 avril 2017 at 14 h 18 min

            En plus de mauvaise insertion, je dirai aussi « vie instable », j’ai rarement habité là où j’étais inscrite pour voter, j’ai bougé beaucoup, (tous les 6 mois depuis 2 ans), donc ça rend difficile le vote, ce n’est tout simplement pas pratique ou très cher et je connais beaucoup de personnes dans ce cas !

            Cette année, je savais que je voulais absolument voter, j’ai changé 2 fois de listes électorales et du coup on m’a mal inscrite et le pire c’est que la mairie me l’a aussi reproché en plus de tout le reste. « Bas mademoiselle, si vous n’aviez pas changé 2 fois de suite aussi » Oui enfin désolé d’avoir 25 ans, juste diplômée et d’avoir dû retourné chez mes parents car sans emploi !

            Avec cette histoire, j’ai réalisé à quel point le système était quand même très rigide : impossible de se réinscrire pour l’année si non inscrit avant le 31 de l’année précédente, même si le vote a lieu prêt de 6 mois plus tard, procuration obligatoire dans la même ville pas possible département ou région. Sinon bien sûr, il reste le tribunal mais il faut vraiment le vouloir et je pense que beaucoup de jeunes sont rebutés par toutes ces démarches et ne préfèrent pas voter du coup.

          • Melgane
            22 avril 2017 at 15 h 18 min

            Oui, effectivement je pense que a peut jouer ! Surtout actuellement où il faut être très mobile pour trouver du travail !

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 29 min

      Oui, je trouve ça très triste, mais d’un côté je les comprends mieux que les personnes qui préfèrent montrer leur énervement en votant extrémiste.

  • Reply
    Sarah Croft
    21 avril 2017 at 16 h 36 min

    C’est dingue quand même l’administration française, ca me dégoûte enormement comme toi car il y a toujours des problèmes. Des fichiers manquants, des erreurs d’envoi de leur part, etc… et c’est a nous de toujours tout régler et surtout de faire attention qu’ils fassent bien leur travail :/
    Heureusement pour toi, ca se finit bien 🙂

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 43 min

      Oui, j’ai dû aussi attendre 6 mois les APL cette année par exemple –‘, et dans ce cas je ne pouvais rien faire à par attendre car « c’est la procédure »…

  • Reply
    jenstyle
    21 avril 2017 at 22 h 03 min

    c’est abusé quand même ^^
    heureusement que tu ne t’ai pas laissé faire!
    non mais ho et puis quoi encore 😉
    bisous

    • Reply
      Aurore
      22 avril 2017 at 12 h 45 min

      Ce que j’ai trouvé abusé c’est surtout l’attitude la Mairie, aucune excuses et même pire vouloir à tout prix que j’ai tord…

  • Reply
    Chloe
    26 avril 2017 at 19 h 17 min

    Tu n’es pas la première personne que j’entends me raconter une histoire pareille. Je trouve ça juste dingue !! Encore toi tu as eu la chance de pouvoir voter mais je pense que beaucoup n’ont pas eu cette chance car il s’en sont rendu compte trop tard !!

    Bises

    Chloe – http://www.mademoiselleandthecity.com/

    • Reply
      Aurore
      29 avril 2017 at 11 h 57 min

      Oui, c’est sûr, la mairie m’a dit que le nombre de radiée était assez importante entre les personnes décédées, les déménagements, les personnes mis sous tutelles… les raisons sont multiples et si tu ne vérifies pas ton inscription il y a un vrai risque.

  • Reply
    LaRoxStyle
    28 avril 2017 at 10 h 45 min

    Whaou joli retour d’expériences ! C’est vrai que le mot radier est bien fort ! Tu as eu gain de cause mais surtout parce que tu t’es battue pour avoir le droit de voter, c’est fou d’en arriver là. Bravo en tout cas !

    • Reply
      Aurore
      29 avril 2017 at 12 h 07 min

      Merci, c’était inconcevable pour moi de ne pas me battre, il y a des choses qui valent le coup et voter est une des raisons !

  • Reply
    Sweet-Things
    20 mai 2017 at 10 h 21 min

    Coucou, j’ai eu le même cas, je m’en suis rendu compte en venant voter à 18h00.
    J’ai remué ciel et Terre et à 19h57 je rentrais dans le bureau de vote avec l’avis du juge!
    Et j’ai voté!
    c’est un droit et un devoir !

    • Reply
      Aurore
      24 mai 2017 at 17 h 09 min

      Waouh, bravo, je suis pas sûr que j’aurais pu le faire dans ma petite ville un dimanche, c’est vraiment bien que tu es finalement pu !

    Laisser un commentaire