29 In France/ Voyage

Je vous emmène dans ma ville natale : Poitiers

Place devant l'église Notre-Dame-la-grande à Poitiers

Le tourisme à Poitiers n’est malheureusement pas très populaire en dehors du Futuroscope. Si vous lisez mon blog depuis quelque temps, vous savez peut-être que c’est là où je suis née et où j’ai vécu pendant 17 ans. Ma relation avec cette ville a énormément évolué depuis mon déménagement. La première année de mon départ, j’avais le cœur brisé, ma ville me manquait terriblement. Les deux, trois années suivantes, c’était tout l’inverse : « Franchement c’est horrible de vivre ici, je suis contente de ne plus y vivre ! ». Et puis les années qui ont suivi, mon opinion s’est stabilisée. Jusqu’à l’été dernier où je suis revenue 3 jours, le week-end du 15 août pour montrer à mon chéri l’endroit où j’avais grandi.

J’ai alors réalisé à quel point cette région m’avait influencé. L’endroit qui nous a vu grandir laisse toujours une trace indélébile en nous, non ? J’ai bien sûr réalisé à quel point, j’avais aussi évolué. Vivre là-bas par exemple ne fait pas partie de mes envies pour l’avenir. Mais, surtout, ce que j’ai réalisé, c’est que cette région à un atout touristique indéniable mais bien trop peu exploité à mon goût. Et c’est surtout ça que j’espère vous démontrer dans ces différents articles.

Se rendre à Poitiers

De Paris, se rendre à Poitiers est extrêmement facile. Avec le TGV, vous y serez en 1h30, 4h en bus et 3h30 en voiture. C’est cette dernière option que nous avons préférée en prenant un covoiturage sur Blablacar. Aucun regret, pour ma part, le covoiturage est un de mes moyens de transport préférés lors de mes voyages en France. C’est moins cher que le train, plus rapide que le bus et en prenant le temps de bien lire les avis, je suis tombé sur des gens vraiment bien dans 90 % de mes voyages.

C’est aussi le moyen que je vous conseille si vous venez de la région Poitou-Charentes, Aquitaine, Centre, Pays de la Loire, Limousin (vous m’excuserez, mais je ne suis encore pas du tout habitué aux nouveaux noms des régions).

Pour le reste de la France, passer juste un week-end à Poitiers risque d’être un peu plus compliqué. Je vous conseillerais à ce moment-là d’allonger votre séjour et de profiter de toutes les merveilles que le Poitou-Charentes a à vous offrir : le marais Poitevin, l’île d’Oléron et l’île de Ré, La Rochelle, Fouras, La Roche-Posay, Angles-sur-Anglin…. Les belles choses à voir n’y manquent pas.

Vue sur le Clain et les maisons bordants la rivière à Poitiers

Promenade sur les bords du Clain à Poitiers

Moulin à eau sur le Clain à Poitiers

La rivière le Clain à Poitiers

Pont permettant de traverser le Clain à Poitiers

Le Clain, la rivière entourant la vieille ville de PoitiersSe loger à Poitiers

Pour le logement, j’ai voulu mettre un peu le paquet pour montrer ma ville sous son meilleur jour à mon amoureux. Pour une fois, le prix n’était pas ma préoccupation. Je voulais surtout un logement avec un style caractéristique. Il y a de magnifiques demeures dans la région qui me vont rêver depuis petite fille. Le logement devait aussi être situé assez près du centre-ville pour s’y rendre à pied et enfin posséder des vélos (mon amour du vélo est né ici et c’est le moyen le plus pratique pour se rendre dans la petite ville près de Poitiers où j’ai grandi).

Après de longues heures de recherches sur Internet, j’ai trouvé la perle rare : La chambre des Moulins. Une magnifique chambre d’hôte située sur les bords du Clain, le plus bel endroit à Poitiers selon moi. Ils offraient une formule Poitiers-Futuroscope qui correspondaient parfaitement à notre week-end. Ainsi que la location de vélos sans frais supplémentaires, et gros plus, La chambre des Moulins est une chambre d’hôte labellisée Ecolabel. L’ensemble de leur service a donc été pensé dans une démarche respectueuse de l’environnement, ce qui me tient particulièrement à cœur. La chambre d’hôte possède seulement deux chambres. les hôtes Philippe et Gérard sont particulièrement disponibles, le petit-déjeuner bio qu’ils nous ont préparés été délicieux et j’ai particulièrement apprécié la visite de leur jardin potager, du poulailler et de l’ancienne maison troglodyte au fond de leur jardin.

La jardin de la chambre d'hôte La chambre des moulins à Poitiers

Dans le jardin de la Chambre des Moulins

Poule dans le jardin de la chambre d'hôte La chambre des moulins à Poitiers

Dans le jardin de la chambre d'hôte La chambre des moulins à Poitiers

Le jardin de la chambre d'hôte la Chambre des moulins à Poitiers

A voir également : Mon vlog à Poitiers

Restaurants à Poitiers

Dans le centre-ville de Poitiers, les bons restaurants ne manquent pas. Je savais en revenant que j’avais envie de me faire plaisir. Un des gros atouts de Poitiers est son coût de la vie. C’est une des villes étudiantes la moins chère de France. On peut y manger dans d’excellents restaurants sans y perdre un bras.

Lors de notre visite, nous avons choisi de nous rendre à La Bonne Quille, aucun regret, les plats étaient vraiment délicieux. En plus, ils proposent une option végétalienne ce qui est assez rare dans la région pour le noter. Au cours de mes années là-bas, j’ai découvert d’autres restaurants que je vous conseille chaudement également : La table du jardin, Les archives, et Le déjeuner sur l’herbe.

La place de la mairie à Poitiers

La place de la mairie

L'hôtel de ville de Poitiers

Petite rue piétonne du centre ville de Poitiers

La Grand rue menant à la Cathédrale Saint-Pierre à Poitiers

La rue de la cathédrale menant à la cathédrale Saint-Pierre

Quoi faire à Poitiers ?

Poitiers est une ville qui ravira les passionnés d’histoire. Construite sous l’époque romaine, il y a plus de 2000 ans. C’est simple ici à chaque fois qu’on creuse, on trouve quelque chose ! La veille ville est pleine de charme, pleine de petites routes pavées. Penser à bien vous chausser. Ça monte et ça descend beaucoup ! Pour en savoir plus sur l’histoire de Poitiers : Ot-Poitiers

Il existe plusieurs circuits pour vous aider dans votre visite du centre-ville. Au niveau de Notre-Dame-de-la-Garde, vous verrez sur le sol plusieurs lignes, une rouge, une jaune et une bleue, suivez-les, vous verrez ainsi tous les endroits emblématiques de la ville. Poitiers, c’est la ville aux mille églises. Enfin, il n’y en a peut-être pas mille mais il y en a vraiment beaucoup, prenez le temps d’y rentrer, d’explorer. La cathédrale Saint-Pierre et l’Église Notre-Dame-La-Grande sont mes favorites.

Pour vous aider à vous repérer, je vous conseille de jeter un œil à ces 4 circuits. Le tout est largement faisable en une journée. La carte est aussi parfaite pour vous permettre de bien choisir la localisation de votre logement.

Enfin n’oubliez pas de profiter des espaces verts que propose la ville, si vous n’avez pas le temps de réaliser une des randonnées/balades autour de Poitiers. Prenez le temps de vous rendre au Parc de Blossac, un lieu emblématique de la ville où j’ai eu l’habitude de me rendre depuis toute petite.

A lire également : Le parc du Futuroscope

Vestiges gallo-romain à l'intérieur du parc de Blossac à Poitiers

Vestiges gallo-romain à l’intérieur du parc de Blossac

Chèvres à l'intérieur du Parc de Blossac à Poitiers

Fleurs à l'intérieur du parc de Blossas à Poitiers

Pour plus d’informations et de bons plans sur Poitiers

Je vous conseille deux blogs tenus par des poitevins 86andco et Mélusine-Pays du Futuroscope. Les sites de l’office de tourisme de Poitiers et Tourisme-Vienne sont aussi de très bonnes références.

Place devant l'église Notre-Dame-la-grande à Poitiers

Place devant l’église Notre-Dame-la-grande

Eglise Notre-dame-la-grande à Poitiers

Parvis de l'église Notre-Dame-La-Grande à Poitiers

Gros plan sur les peintures murales à l'intérieur de l'église Notre-Dame-La-Grande à Poitiers

A l'intérieur de Notre-Dame-La-Grande à Poitiers

A l’intérieur de Notre-Dame-La-Grande

Maison à colombages à Poitiers

La parvis de l'église Notre-Dame-La-Grande à Poitiers

Bassin d'immersion pour les baptêmes à l'intérieur du Baptistère Saint-Jean à Poitiers

Bassin d’immersion pour les baptêmes à l’intérieur du Baptistère Saint-Jean

Le baptistère Saint-Jean à Poitiers

Le baptistère Saint-Jean

Groupe de cygnes sur les bords du Clain à Poitiers

Duo de cygnes sur les bords du Clain à Poitiers

Vélo en face d'un champs de blé à Buxerolles près de Poitiers

Haut de la Cathédrale Saint-Pierre

La cathédrale Saint-Pierre

Alors dites-moi, ça vous a donné envie de venir faire un tour dans le coin ?

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Twitter, Instagram et Youtube !

Cet article vous plait ? Epinglez-le sur Pinterest !

Sur le même thème

29 Laisser un commentaire

  • Reply lefevre marion 23 février 2017 at 13 h 14 min

    Coucou ma belle c’est super jolie je connais pas cette ville mais ça à l’air top 🙂 je te souhaite une bonne aprem <3

  • Reply Aliénor Chevaletmoi 23 février 2017 at 14 h 56 min

    Ah ah je valide la Bonne Quille, oui je triche j’étais avec vous :p Je valide complètement le déjeuner sur l’herbe et la table du jardin aussi. Sans compter le caribou (même si ça n’a rien de Poitevin).
    Je conseille aussi vivement Angles sur l’Anglin ( c’est pareil je ne suis pas objective), pour les amoureux de nature, mais aussi d’histoire et même les passionnés de couture . Je crois qu’au final je connais bien plus Angles que Poitiers et pourtant j’ai vécu dans les 2 presque aussi longtemps. Entre le château, la chapelle (ou la huche corne) qui donne un aperçu de la vallée de l’Anglin, le feu d’artifice le premier dimanche d’Août ( d’ailleurs j’y serais probablement comme toujours) … Angles me manque beaucoup plus que Poitiers ( peut être parce que j’étais à Poitiers hier).

    • Reply Aurore 2 mars 2017 at 12 h 09 min

      Je n’ai malheureusement jamais vraiment eu l’occasion de me rendre à Angles. J’espère pouvoir me rattraper un jour. Je me rappelle que à chaque fois que j’y passais en voiture, j’avais vraiment envie de m’arrêter pour découvrir plus longtemps. En revenant, je me suis rendue compte que ce qui me manque le plus de la Vienne, c’est la nature !

  • Reply Serena 23 février 2017 at 16 h 50 min

    Hello,
    J’avais beaucoup aimé Poitiers, j’y ai été il y a un moment mais j’en garde un bon souvenir 🙂
    Gros bisous à toi et bravo pour ces superbes photos !

    • Reply Aurore 2 mars 2017 at 12 h 11 min

      Merci Serena pour ton commentaire, ça me fait toujours très plaisir de voir que d’autres personnes que moi apprécient Poitiers !

  • Reply Aurore 24 février 2017 at 11 h 48 min

    Tes jolies photos mettent bien en valeur la ville. Il y a une impression de douceur et de paix qui en ressort !
    J’ai visité Tours et ses environs, mais jamais Poitiers. Une visite dans la région peut être une bonne idée de WE !

    • Reply Aurore 2 mars 2017 at 12 h 12 min

      Je suis contente de t’avoir donné cette impression car c’est effectivement le cas ! Poitiers est une vie très tranquille et douce mais dans le bon sens du terme !

  • Reply Manayiiin 4 mars 2017 at 11 h 01 min

    Très chouette article, tes photos sont belles et bien représentatives ! Elles donnent envie d’y aller, bien que j’entends rarement parler de cette ville pour faire du tourisme, effectivement… mais bon ce n’est pas toujours dans les endroits les plus touristiques que l’on a les meilleures surprises 🙂

    • Reply Aurore 6 mars 2017 at 13 h 51 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire Manayiiin, l’ensemble de la région vaut définitivement le coup d’œil !

  • Reply Manon 5 mars 2017 at 19 h 58 min

    Un bien joli article, avec de superbes photos. Je ne connais pas Poitiers mais, du coup, j’aurai bien envie d’y passer quelques jours.

    Bisous, et bonne soirée à toi.

    Manon –
    http://www.chouquettes-mascara.com

    • Reply Aurore 6 mars 2017 at 13 h 56 min

      Merci Manon pour ton commentaire et contente de t’avoir convaincu ! ^^

  • Reply Dom 6 mars 2017 at 18 h 45 min

    J’ai fait mes études sup à Poitiers, ville à la fois très ancienne et très étudiante ! Ma première impression avait été négative, et finalement sur place il y a une telle activité étudiante, une telle qualité de vie simple et tranquille, que j’ai beaucoup aimé y faire mes études. Une fois sur Paris, le contraste était tellement négatif pour la qualité de vie que j’ai tout fait pour y revenir. J’ai le plaisir d’habiter depuis des années à 10 km de Poitiers, et c’est vraiment agréable, puisqu’il y a tout, mais à une échelle humaine ! Par contre il est vrai que les villes de la taille de Poitiers sont en train de se faire marginaliser par les grosses villes comme Nantes/Bordeaux etc…, et que beaucoup d’anciens commerces étonnants ont fermé récemment (la ciergerie de la Grand’Rue par exemple). En tous cas bravo pour la très grande qualité de tes photos. 2 remarques : Pour les restos, moi je préfère aller au Vingélique, c’est classe, spacieux, agréable et bon marché. Et la rue en photo est la rue de la Cathédrale, pas la Grand’Rue. Sinon je conseille à tout le monde d’aller voir le village de Nouaillé-Maupertuis, à proximité de Poitiers. Probablement unique en France. D’une manière générale, il faut savoir que le Poitou est l’opposé de la Touraine : la Touraine c’est une région archi connue et encensée depuis des siècles, le Poitou a d’étonnants trésors, mais inconnus du grand public, qu’il faut dénicher soi-même. La devise du Poitou est probablement « Pour vivre heureux vivons cachés, et jamais prétentieux ». Tout un programme !

    • Reply Aurore 9 mars 2017 at 10 h 28 min

      Merci Dom pour ton commentaire, j’ai modifié pour la rue de la cathédrale ! La marginalisation de Poitiers est une chose qui me fait assez peur depuis la refonte des région. J’ai du mal à voir la fusion avec l’Aquitaine d’un bon œil. Pourtant, je suis très heureuse de voir des villes comme Bordeaux et Nantes se développer, ça donne une dynamique à la côte Atlantique qu’on avait bien besoin. Mais pour Poitiers, ça veut pour l’instant dire beaucoup d’emplois de la région qui vont partir à Bordeaux.

      Je suis tout à fait d’accord avec ta comparaison avec la Touraine, le Poitou est rempli de trésors qui n’attendent qu’à être découvert. Je ne connaissais d’ailleurs pas Nouaillé-Maupertuis et ça à l’air en effet d’être un très beau village. J’espère que le tourisme se développera un peu plus dans le Poitou dans les années à venir. En tout cas, c’était notamment un but de mon article, faire connaître ce département encore trop méconnu.

  • Reply Benoît 1 avril 2017 at 9 h 10 min

    Bonjour et bravo pour merci pour cette si jolie et douce visite de cette belle ville de Poitiers.
    Comme vous, j’y suis né…il y a bientôt 55 ans (!!) et je considère que c’est une chance.
    Féru d’histoire, j’ai pu développer cette passion parmi mes jeunes années et elle me poursuit toujours ! Poitiers, ville aux mille clochers, fut l’une des plus importantes cités de la Gaule antique, voire même du Moyen-Âge (elle fut même capitale du royaume de France au XVème siècle durant 18 ans…) et j’espère qu’elle retrouvera son lustre d’antan.
    Magnifique ville, un peu « belle endormie », j’ai comme endroit préféré Notre-Dame la Grande et le centre-ville historique.
    J’ai eu la chance d’habiter ès de Blossac (merci d’avoir cité ce très beau parc), rue du 125ème Régiment d’Infanterie et ensuite, rue Victor Hugo, en plein centre.
    Comme vous, j’au dû m’exiler dans une autre région (Picardie) depuis quelques temps mais je reviens à Poitiers dès que possible, je m’y sens bien et elle me manque.
    De même, ma famille possède une belle propriété à une cinquantaine de kilomètres, du côté de Saint Savin sur Gartempe (abbaye à visiter aussi pour ces extraordinaires fresques).
    Et comme vous, je n’apprécie aucunement ses nouvelles régions et leurs conséquences.
    Merci encore.
    Vive Poitiers !

    Benoît

    • Reply Aurore 1 avril 2017 at 14 h 04 min

      Merci Benoît pour votre commentaire très détaillé ! J’aime beaucoup découvrir l’histoire et la relation de chacun avec le Poitou. Je me suis rendue plusieurs fois à Saint Savin quand j’abitais à Poitiers et c’est vrai que cela fait aussi partie des must see du département.

  • Reply Benoît 1 avril 2017 at 14 h 25 min

    Merci Aurore.

    J’ai fait toutes mes études d’abord à Saint Stanislas (aujourd’hui hélas disparu) et ensuite à Saint Joseph, devenu le lycée privé des Feuillants).
    A mon « époque », il n’y avait que des garçons. Lors de ma dernière année d’études, l’établissement est devenu mixte. Une véritable révolution ! 😉
    Passionné également de terroir, je me permets de vous proposer ce site, découvert il y a peu : http://www.boutique-terroir.com/

    Bien cordialement

    Benoît

    • Reply Aurore 11 avril 2017 at 17 h 52 min

      Merci pour le site, c’est une belle découverte, je suis en manque du Broyé du Poitou et de Macarons de Montmorillon dans le sud ! Pour ma part, je suis allée au collège à Buxerolles et au Lycée Aliénor d’Aquitaine.

      • Reply Benoît 11 avril 2017 at 17 h 57 min

        Aurore,

        Le Broyé me manque aussi (les macarons de même !) mais comme je cuisine, je fais le Broyé moi-même.
        Et j’avoue le réussir !
        Je pourrais vous envoyer une photo mais on ne peut pas via ce courrier, hélas.

        • Reply Aurore 11 avril 2017 at 18 h 00 min

          Je suis pas contre un lien vers la recette du broyé, je pensais que c’était compliqué du coup, je m’y suis jamais tenter ! ^^

          • Benoît 11 avril 2017 at 18 h 13 min

            Non, très simple !
            Alors, je vous donne ma recette :

            Ingrédients :
            – 3 œufs
            – 125g de sucre semoule
            – 125g de beurre pommade en dés
            – 250g de farine
            – Pincée de sel fin

            Recette :
            Mélanger la farine, le sucre et les œufs ensemble.
            Bien malaxer le tout, en faire une boule et la laisser ensuite 30 minutes au frais, au réfrigérateur.

            Préchauffer le four à 180°.

            Étendre la boule de pâte à l’aide d’un rouleau de manière régulière afin d’obtenir une abaisse ronde de 8 millimètres d’épaisseur (si c’est 1 centimètre, ça ne pose pas de souci…).
            Disposer ensuite délicatement cette abaisse sur une plaque de cuisson, la pincer du bout des doigts autour pour améliorer la présentation, puis la dorer à l’ide d’un pinceau de jaune d’œuf battu.
            Puis, décorer la surface du Broyé avec les dents d’une fourchette en faisant des croisillons.
            Certains saupoudrent le Broyé d’une poignée d’amandes effilées (pas obligatoire, moi, je fais sans).

            Introduire la plaque dans le four et laisser cuire 20-25 minutes, toujours à 180°.
            Laisser ensuite refroidir le Broyé 4-5 minutes avant de le retirer de la plaque de cuisson.

            Bien évidemment, on le casse « à la poitevine », d’un coup de poing sec en son centre !

            Bonne dégustation !

          • Aurore 11 avril 2017 at 18 h 31 min

            Merci je vais tenter ça prochainement ! 🙂

  • Reply Marine 30 avril 2017 at 8 h 37 min

    En voyageant autour du monde, on se rend compte qu’on connaît mal son propre pays ! (les cordonniers sont les plus mal chaussés !) Je n’imaginais pas Poitiers comme ça ! Merci Aurore pour cet article, tes photos sont vraiment superbes en plus 🙂

    • Reply Aurore 3 mai 2017 at 20 h 35 min

      C’est une ville malheureusement assez peu connue, je trouve ça dommage. Et c’est sûr que la France est remplie de beaux endroits qui ne demandent qu’à être découvert !

  • Reply Baez Alarcon 12 mai 2017 at 20 h 29 min

    Merci pour votre magnifique blog, cela m’a donné envie de découvrir la ville de Poitiers.

    • Reply Aurore 15 mai 2017 at 14 h 46 min

      Merci pour votre commentaire, ça me fait tellement plaisir de voir que ma chère ville natale peut plaire !

  • Reply Vincent 23 août 2017 at 8 h 29 min

    C’est une ville que je n’ai pas encore eu l’occasion de visiter, mais Poitiers à l’air vraiment belle!
    Tes photos sont vraiment jolies

    • Reply Aurore 23 août 2017 at 12 h 20 min

      Merci beaucoup Vincent, Poitiers vaut définitivement le coup d’y faire un tour si tu passes dans la région !

  • Reply Itinera magica 7 octobre 2017 at 9 h 44 min

    Très joli retour aux sources entre rivière et ogives, j’ai beaucoup aimé te lire !

    • Reply Aurore 30 octobre 2017 at 17 h 12 min

      Merci beaucoup Alexandra, ça me fait super plaisir de te lire ici !

    Laisser un commentaire