7
France/ Voyage

Pourquoi visiter le parc ornithologique de Pont-de-Gau en Camargue ?

Flamants roses en Camargue

Je voulais absolument découvrir la Camargue avant de partir au Sri Lanka. En 7 ans, en Provence, je n’avais encore jamais eu l’occasion de m’y rendre. Alors en janvier, c’était décidé, mon premier « voyage » de 2018 serait un séjour en Camargue. Je n’avais que peu de temps, un après-midi. Il fallait donc que je fasse un choix draconien entre toutes les merveilleuses activités de cette région de plusieurs milliers d’hectares. Mon choix, c’est très vite porté sur le parc ornithologique de Pont de Gau et la ville des Saintes-Maries-de-la-Mer situées juste à côté. Je savais qu’au Pont-de-Gau, je serais sûr de voir les flamants roses. Ces oiseaux roses qui semblent plantés sur de grandes échasses me fascinent depuis toute petite. Rien que l’idée de les voir par centaines dans leur habitat naturel me m’était des papillons dans le ventre.

marais avec des flamants roses en Camargue flamant rose à bec noir

C’est donc par une magnifique journée de janvier que nous sommes partis, mon papa et moi, direction la Camargue. Nous sommes partis en voiture, le moyen le plus simple et le plus rapide de Salon-de-Provence, où mes parents habitent. Une bonne heure plus tard, nous voilà arrivés sur le parking du parc ornithologique de Pont de Gau. Il est 15 h, le parking est loin d’être vide, mais on trouve encore facilement une place. Quelques minutes plus tard, nous voilà devant l’accueil, l’entrée adulte est à 7 50 €, 5 € pour les enfants. L’agent d’accueil nous passe une petite carte du parc et nous explique où sont majoritairement placés les flamants roses en fin d’après-midi soit du point 1 au 10. Sur la carte, cela semble tout petit, mais en réalité il nous faudra bien 2,3 h pour faire le tour. Le parc comporte 15 points, sachant que la plus grande distance va surtout du point 10 à 15 qui fait 4,3 km contre seulement 2,6 km pour les points 1 à 10.

flamant rose plongeant la tête dans l'eau
petit flamant rose

marais de flamants roses en carmargue

Nous voilà donc partis à l’assaut du parc armé de nos appareils photo. Passé la première partie qui présentent les différentes espèces du parc et de la Camargue nous apercevons les premiers grands marais du lieu. Les flamants roses sont déjà là, mais avant de les voir c’est par leurs cris que nous sentons leur présence. Je pense d’ailleurs qu’il s’agissait de la première fois que j’entendais leurs cris. Je n’ai eu l’occasion de les voir autrement que par deux ou trois dans des parcs urbains. Ici en groupe et à l’état sauvage ils sont du genre vraiment pipelette, leurs cris nous accompagneront tout le long de nos 3h de visites.

Au parc ornithologique de Pont de Gau, les flamants roses sont dans leur état naturel ou presque puisque le parc s’occupe tout de même de les soigner et de les observer à l’aide de bagues GPS. Mais sinon ils sont totalement libres. J’ai d’ailleurs pu les voir pour la première fois voler. Une image impressionnante : voir cet oiseau qui semble si déséquilibré sur terre trouver un parfait équilibre en l’air.

groupe de flamants roses en camargue flamant rose à tête recourbé

On continue notre route dans le parc. Nous arrivons au premier grand marais et là la découverte des flamants roses ne se fait pas attendre. Ce sont une centaine de flamants roses qui se présentent à nous. La vue est hypnotique, difficile de détacher son regard, je finirais la journée avec plus de 200 photos ce que je prends d’habitude en 3, 4 jours de voyage. On est d’ailleurs loin d’être les seuls photographes amateurs présents ce jour-là !

Nous nous arrêtons à de multiples reprises toujours aussi subjuguées par ce spectacle. Chaque flamant rose est différent. Il y a des grands et des petits, des mâles et des femelles. Certains ont le bec noir, d’autres biens roses et les nuances de blancs et roses dans leur plumage sont toujours uniques. Le soleil se couche lentement, j’admire la golden hour qui porte si bien son nom ici.

groupe de flamants roses en camargue groupe de flamants roses en camargue

Le parc ferme à 18 h en hiver (19 h en été), mais il est possible de rester autant de temps que l’on souhaite une fois l’entrée passée. Lorsque nous quittons le parc, la nuit commence déjà à tomber. Nous décidons quand même de nous rendre aux Saintes-Maries-de-la-Mer, mais le temps d’arriver la nuit sera déjà noire. Il faudra donc revenir pour découvrir les autres trésors de cette région qui a déjà en quelques heures emportées mon cœur.

tracteur devant marais en Camargue marais en Camargue au coucher du soleil

Quand se rendre au parc ornithologique de Pont de Gau ?

L’hiver est une période idéale pour venir au parc. Les flamants roses sont d’autant plus roses à cette saison, car ils abordent à partir de novembre leur nouveau plumage pour la parade nuptiale de décembre à fin mars. Les moustiques sont également absents à cette période, un détail non négligeable, croyez-moi !

La période du printemps, de mars à mai, est également une excellente période pour visiter le parc. De nombreux oiseaux migrateurs remontent en effet pour l’été et la période nuptial. Le parc ornithologique se transforme alors en énorme village étape pour une partie de ces oiseaux avant de continuer leur voyage plus vers le nord, les autres resteront en Camargue tout l’été.

.

À noter : les flamants roses ne sont pas des oiseaux migrateurs, juste nomades. Ils sont donc présents toute l’année dans le parc simplement les populations présentent ne sont pas toujours les mêmes.

Comment se rendre au parc ornithologique de Pont de Gau en Camargue ?

La grosse ville la plus proche de la Camargue est Arles. C’est une gare TGV possible au départ de Paris et Lyon, mais les trains sont rares. Je te conseille de regarder également les trains à l’arrivée d’Avignon et Montpellier. Il est ensuite facile et plus souvent économique de rejoindre Arles en TER.

D’Arles, plusieurs bus desservent ensuite la Carmague par la compagnie de bus arlésienne Envia. Je ne te cacherais pas qu’à partir d’Arles, la voiture me semble tout de même la meilleure option pour profiter au maximum de la région. La Camargue est une région sauvage où aucune grande ville n’est présente, l’idée est vraiment de se perdre dans sa nature incroyable.

marais en Camargue au coucher du soleil

Le parc ornithologique de Pont de Gau en vidéo

marais en camargue au coucher de soleil

marais en camargue au coucher du soleil

 

Alors, dis-moi, une visite au parc ornithologique de Pont de Gau te tentes-t-elle ? Ou une visite en Camargue tout court ?


Cet article te plaît ? Épingle-le sur Pinterest !

Sur le même thème

7 commentaires

  • Reply Annabelle - matante A 7 mars 2018 at 19 h 23 min

    J’y serai quelque part en juin! Je garde ton article sous la main pour y revenir avant mon arrivée. En regardant tes superbes photos, j’ai encore plus hâte d’y être!

    • Reply Aurore 8 mars 2018 at 6 h 47 min

      aah génial, n’hésite pas si tu as des questions !

  • Reply Mélanie 7 mars 2018 at 20 h 14 min

    Waouh ! Merci pour ces bonnes idées, c’est définitivement un truc qu’il faut que je fasse, visiter la Camargue et le parc du pont de Gau ! Surtout en habitant si près, je n’ai pas d’excuse…

    • Reply Aurore 8 mars 2018 at 6 h 48 min

      aah oui si tu habites à côté profites-en, j’ai déjà envie d’y retourner pour voir plus les plages et les villages !

  • Reply samsha 8 mars 2018 at 0 h 05 min

    C’est vraiment magnifique!

    • Reply Aurore 8 mars 2018 at 6 h 49 min

      Oui, c’est vraiment un spectacle extraordinaire à voir !

  • Reply canvus 16 mars 2018 at 18 h 04 min

    Merci beaucoup Aurore;)

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.